La Clairière de Chaux
Hôtel Communal de la Vieille-Loye

Le site des baraques du 14 - la Vieille Loye (Jura)

Accueil Hôtel Sur l'agenda Réservation Environnement Localisation Plan du site


Les armoiries de La Vieille-Loye

Projet présenté par Nicolas VERNOT

ESPRIT DU PROJET

L’originalité de l’identité de la Vieille-Loye s’est depuis des siècles déployée au cœur de la forêt de Chaux, en relation étroite, intime même, avec ce massif boisé. Le patrimoine local, issu de savoir-faire séculaires, étant extrêmement riche, le danger était de composer des armoiries-vitrine accumulant des éléments compartimentés les uns à côté des autres, sans cohérence ni vision d’ensemble. Au contraire, le projet présenté ici s’attache à exprimer symboliquement le « génie du lieu » en un nombre restreint d’éléments, sélectionnés pour leur capacité à concentrer symboliquement l’identité locale. Cet esprit de concision est en harmonie avec les armoiries des communes environnantes et, plus généralement, de l’héraldique traditionnelle comtoise et française. Alliance de tradition et de modernité, cette composition simple et forte frappe l’esprit et se grave dans les mémoires.

Ces armoiries ont été conçues afin d’être un motif de fierté pour les habitants ainsi qu’un emblème permettant de mieux faire connaître la commune à l’extérieur.

Le résultat final a été obtenu en étroite concertation entre l’auteur des armoiries et les habitants de la Vieille-Loye, grâce notamment à l’implication active de M. Aloïs Lenzi, à l’initiative du projet. L’association de bouilleurs de cru qu’il préside, Les Dragons de Chaux, ainsi qu’une autre association, Les amis de la Clairière de Chaux, ont été partenaires du projet, aux côtés de la municipalité. L’ensemble de la population a été également consultée lors des vœux du maire à la population, le 20 janvier 2018.

BLASONNEMENT

Le blasonnement est la description en langage héraldique des figures et couleurs de l’écu.

De sinople à trois cannes de verrier à l’embouchure de chacune desquelles est fixé un clavelin, le tout d’argent, posées l’une en pal et les deux autres, renversées, en sautoir, toutes trois feuillées de deux pièces sous le manche, celle en pal de chêne, celle en bande de hêtre et celle en barre de charme ; à l’étoile à six rais anglée d’autant de rais flamboyants, le tout d’or liseré de même, brochante en cœur.

Soutiens : deux bois de cerf au naturel chevillés chacun de sept cors.

Devise : « de la matière à la lumière » en lettres capitales d’or sur un listel d’azur liseré d’or, entrelacé avec les bois de cerf.

SYMBOLIQUE DES ÉLÉMENTS RETENUS

Qu’est-ce qui fait de la Vieille-Loye un village unique ?

Un village-clairière

L’étoile à douze branches au centre d’un écu vert symbolise cette clairière lumineuse qui est à l’origine du village et qui en fait aujourd’hui encore toute l’originalité (la Vieille-Loye est un des seuls villages de France à se trouver intégralement dans une clairière). Les feuilles de chêne, de charme et de hêtre figurent les trois essences dominantes. Placées en position supérieure, les feuilles de chêne viennent rappeler que cette essence est la plus répandue et la plus réputée de la forêt, depuis des siècles. D’ailleurs, quatre feuilles de chêne figurent dans les armoiries de l’Association des villages de la forêt de Chaux.

La verrerie

La Vieille-Loye abrite les bâtiments d’une des plus anciennes verreries de France, réputée dans tout le pays et même au-delà pour la qualité des ses produits et notamment ses bouteilles qui permirent, en Franche-Comté, la conservation du vin du Jura et, au-delà, ceux du Lyonnais et de Champagne. Il était donc indispensable de l’évoquer, ce qui, sur le plan graphique, n’était pas si évident.

Deux solutions ont été écartées :
   - aligner des bouteilles (cela aurait donné à l’écu l’aspect d’un minibar) ;
   - représenter un souffleur de verre (les saynètes sont contraires à l’esprit du blason et de loin, on ne sait pas ce que l’on voit).

Ont été retenues trois cannes de souffleurs de verre terminées chacune par un clavelin, et disposées de manière harmonieuse. L’identité jurassienne est exprimée par les silhouettes de clavelins, bouteilles spécifiques à la conservation des vins du Jura. Les feuilles de hêtre évoquent elles aussi l’activité verrière, puisque la cendre riche en potasse de cet arbre était mélangée au sable afin d’obtenir le verre. L’association des cannes à l’étoile rappelle que la fabrication du verre permet le passage de l’opaque au translucide. C’est d’ailleurs peut-être pour cette raison que la verrerie a utilisé pendant un temps une étoile comme marque de fabrication.

L’activité des bûcherons-charbonniers

De nombreux professionnels du bois vivaient au cœur de la forêt qui entoure le village. Les plus connus étaient les charbonniers, qui utilisaient le charme, et secondairement le hêtre, pour fabriquer le charbon de bois, ce que souligne la présence de ces essences sur les armoiries. Au centre, l’étoile munie de rayons en forme de flammes évoque la combustion permettant la fabrication du charbon.
Ajoutons que les cors des bois de cerf sont au nombre de quatorze (sept par bois), afin d’évoquer les Baraques du 14, ancien hameau de bûcherons-charbonniers désormais écomusée, et haut-lieu des savoir-faire et de la mémoire locale.

La forêt de Chaux, terre de légendes

Le fait que ce soit les cannes des souffleurs qui donnent naissance à ces feuilles montrent l’importance de l’imaginaire dans le patrimoine local : la Forêt de Chaux est un pays de légendes.

Le cerf, seigneur des bois

Le cerf étant le véritable seigneur des bois, il symbolise les Vieilogiens qui vivent aux aussi « au cœur de la forêt » et dont le surnom serait « Saute-Boichets ». L’animal est figuré par ses bois, en raison de leur valeur symbolique. En effet, parce que tous les ans, le cerf perd ses bois et les voit renaître, ces derniers constituent un symbole de résurrection, de victoire de la vie sur la mort et de la lumière sur l’obscurité. Or toute l’histoire de la Vieille-Loye peut être lue à la lueur de cette symbolique :
  - les premiers bûcherons ont transformé la sombre forêt en une clairière ;
  - le village et sa verrerie ont connu destructions et reconstructions ;
  - les charbonniers transformaient le bois en charbon dont la combustion est source de lumière ;
  - les verriers transformaient du sable en verre ;
  - les paysans, en distillant, transforment les fruits de leurs vergers en un alcool lui aussi translucide ;
  - l’élaboration et la transmission des savoir-faire permet d’extraire le meilleur de la matière ;
  - la lumière de la culture, de l’imagination, des légendes et de la spiritualité transcende le monde matériel ;
  - la commune est vieille par son nom, mais ne cesse de se renouveler.

La devise « De la matière à la lumière » donne la clef de l’interprétation symbolique des armoiries.

Un lieu de confluence

Le listel d’azur ondulant et uni sous la pointe de l’écu figure les eaux de la Tanche et de la Clauge qui confluent au centre du village. Sur le plan symbolique, la confluence est le symbole de la rencontre des anciennes et des nouvelles familles établies au village, unies autour d’un même projet : faire vivre la Vieille-Loye.

Un village comtois

L’azur et l’or du listel est aux couleurs du drapeau et des armoiries de la Franche-Comté.

 

Recherches, composition héraldique et texte explicatif réalisés par :

Nicolas VERNOT
Historien spécialisé

44 rue Chantepuits
95220 HERBLAY
vernotnicolas@gmail.com
site Internet : http://nicolasvernot.free.fr/


[Accueil]  [Hôtel]  [Sur l'agenda]  [Réservation]  [Tarifs]  [Environnement]  [Localisation]  [Plan du site]